Anxiété et angoisse de séparation : faut-il faire une psychanalyse ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Vous avez peur d’être abandonné ? Si c’est une phobie récurrente chez vous, il faudrait certainement consulter un professionnel de santé.

Néanmoins, nous allons vous donner plus d’informations sur l’anxiété de séparation !

Anxiété et angoisse de séparation : faut-il faire une psychanalyse ?

Qu’est-ce que l’angoisse de séparation ?

L’angoisse de séparation est tout simplement une peur que l’on ressent lorsqu’on est enfant.

En effet, cela se déclenche, en général, entre les 0 et le les 24 mois. Néanmoins, cela peut persister chez l’adulte, si le souci n’a pas été réglé dans l’enfance.

L’angoisse de séparation est tout simplement la peur que peut ressentir une personne lorsqu’elle a peur d’être abandonné par une personne.

Chez les enfants, ces derniers ont peur que leurs parents les abandonnent. Chez les adultes, cela peut se manifester par une peur de l’abandon de l’être aimé.

Néanmoins, bien que l’angoisse de séparation puisse être traité durant l’enfance, il est possible que cela apparaisse, une fois que la personne est adulte.

En effet, le fait de perdre un parent, de déménager ou encore de perdre un animal de compagnie peut simplement déclencher une angoisse de séparation chez la personne adulte également.

Les symptômes de ce stress anxieux

Pour ce type d’angoisse, il est possible d’observer différents symptômes également.

Vous pourrez donc en avoir un seul, comme plusieurs, en fonction de votre personnalité et de l’élément déclencheur. Voici une liste de ces derniers :

  • Une hypersensibilité à l’abandon.
  • Un manque d’affirmation de soi.
  • Un sentiment de honte.
  • Une humeur dépressive.
  • Ressentir une culpabilité permanente.
  • Peur de perdre le contrôle.
  • Peur de mourir.
  • Troubles respiratoires.
  • Tremblements.

La liste présentée n’est pas exhaustive. Néanmoins, ce sont les symptômes qui sont plutôt récurrents.

Chez l’enfant cela s’exprime autrement : par des pleurs, des difficultés à s’endormir, des cauchemars répétés ou encore des changements soudain de comportement.

Que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte, il faut soigner ce type de syndrome plutôt rapidement. En effet, cela n’est pas vivable pour les autres personnes.

Faut-il une psychanalyse pour s’en sortir ?

Vous ressentez une angoisse de séparation et vous n’en savez pas vraiment comment y remédier. La psychanalyse peut être une bonne solution. Mais vous pouvez également suivre différentes thérapies :

  • Des thérapies comportementales et cognitives pour vous aider à transformer le négatif en positif.
  • Des thérapies de groupe : vous aurez l’impression d’être moins seul à traverser cette épreuve.
  • Des thérapies familiales : vos proches pourront donc vous aider efficacement.
  • Des comportements dialectiques.
  • Opter pour des médicaments, s’il n’y a vraiment aucune évolution.

Comme vous pouvez le constater, il existe diverses méthodes pour pallier l’angoisse de séparation. Néanmoins, il ne faut pas que la personne se sente seule.

Un vrai accompagnement professionnel sera donc nécessaire à cette dernière. Mais sachez une chose : il est parfaitement possible de se sortir de cette phobie.

Il suffit d’un peu de courage et de bonne volonté, et le tour est joué !


Lisez aussi:

Anxiété de performance : comment ne pas paniquer avant un examen ?

Anxiété et crise de larmes : comment retrouver la paix intérieure ?