Anxiété chronique : comment se détendre et dormir ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir comment se détendre et dormir en cas d’anxiété chronique.

L’anxiété, lorsqu’elle est ressentie à un tel point, engendre en effet de la tension, des difficultés d’endormissement et des troubles du sommeil. Il est possible d’agir pour ne plus subir la fatigue liée à l’anxiété chronique.

Anxiété chronique : comment se détendre et dormir ?

Retrouver le sommeil en cas d’anxiété chronique

Difficultés d’endormissement et sommeil perturbé sont des symptômes fréquents de l’anxiété chronique.

Ils engendrent une grande fatigue, perturbant les activités quotidiennes et deviennent cause de tension et de diverses douleurs corporelles.

Pourtant, le repos est essentiel. Il est donc important de trouver des solutions pour lutter contre l’insomnie d’anxiété.

Prendre des somnifères peut forcer l’endormissement. Toutefois, la prise de médicaments n’est pas neutre.

Des effets indésirables peuvent être ressentis, de l’accoutumance et même des interactions avec d’autres traitements.

Il faut donc être prudent, demander conseil à un médecin, et garder cette solution comme un recours ultime.

Pour se relaxer, un bain chaud peut faire son petit effet. Il peut être agrémenté de gouttes de camomille qui, en plus de parfumer agréablement l’eau, délivrent des propriétés apaisantes et relaxantes.

La camomille n’est pas la seule plante aux vertus bénéfiques pour être moins anxieux. Des infusions de millepertuis, de valériane mais aussi la consommation de gingembre ont aussi des vertus intéressantes.

Toutefois, certaines plantes ne peuvent pas être consommées par tous. Demander conseil à un professionnel de santé est indispensable.

Entamer une thérapie peut permettre de déterminer les causes de l’anxiété généralisée, d’identifier les déclencheurs pour mieux les contrôler.

La thérapie demande un fort investissement personnel, et le processus peut être long avant d’obtenir les premiers résultats.

Un rituel pour se détendre avant de dormir

Mettre en place un rituel d’endormissement permet de mieux lutter contre l’anxiété au moment du coucher.

L’environnement doit être propice au repos. Il est conseillé d’éteindre les écrans (tv, smartphone, tablette, console) au moins une heure avant de se mettre au lit.

Diminuer le volume, les sons et tamiser les lumières permet aussi de se préparer au coucher.

Pour bien dormir, plonger la pièce dans le noir ou, si pour ceux qui préfèrent, avec une petite veilleuse, aérer la pièce et ne pas la surchauffer sont aussi des mesures qui peuvent être prises.

Se coucher à heure fixe permet de donner un rythme à l’organisme qui, au bout d’un moment, se calera sur cette habitude et les signes de l’endormissement se feront sentir.

Observer un rituel favorise en effet la détente avant le coucher. Une routine a un côté rassurant indéniable, faisant reculer l’angoisse.

Au gré de chacun, ce peut être une lecture du soir, prendre une tisane, écouter une musique douce…

L’avant-coucher est aussi le moment idéal pour pratiquer des exercices de respiration. Bien respirer permet de garder ou de retrouver un diaphragme libre.

Le mouvement du diaphragme, lorsqu’il est normalisé, agit comme un massage interne.

Le corps tout entier se relaxe, les idées et les émotions se libèrent, l’angoisse reflue et le sommeil peut enfin survenir, réparateur.

Les techniques respiratoires permettent ainsi de se détendre et de dormir en cas d’anxiété généralisée. Au fil des jours, les effets bénéfiques de bonnes nuits de sommeil se font sentir.

La forme retrouvée permet de mieux lutter contre l’anxiété. Les techniques respiratoires peuvent être acquises auprès d’un coach en respiration.


Lisez aussi:

Une mauvaise respiration (courte) peut entraîner de l’anxiété

Anxiété chronique et fatigue intense : quelle alimentation ?